Mois : août 2019


Mort à 95 ans du cardinal Silvestrini

Mort à 95 ans du cardinal Silvestrini

Un homme de l’ombre… et dont l’influence se fait encore sentir aujourd’hui, à travers (hasard du calendrier?) son « pupille » Giuseppe Conte. Animateur de premier plan de la « mafia de Saint-Gall », adversaire acharné du cardinal Ratzinger puis de Benoît XVI, soutien convaincu de François, et très proche des milieux politiques de gauche, il est probablement l’inspirateur de deux livres d’Olivier Legendre, mémoires (à peine) apocryphes d’un cardinal de curie qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau.

Pourquoi François ne va pas en Argentine

Pourquoi François ne va pas en Argentine

George Neumayr, auteur du livre critique, « The Political Pope », est à Buenos Aires pour mener l’enquête qui n’a jamais été faite sérieusement sur le pape venu du bout du monde. Ses premières impressions rejoignent le témoignage personnel d’Aldo Maria Valli. Et Steve Skojek, sur One Peter Five, se pose de justes questions (mise à jour le 29)

Ceux qui me critiquent ne parlent jamais de Dieu

Ceux qui me critiquent ne parlent jamais de Dieu

Le Pape émérite a répondu dans la revue théologique Herder Korrispondenz aux criques de ses notes sur la crise des abus sexuels dans l’Eglise. Sur Life Site News, Maike Hickson donne quelques détails sur les circonstances de sa mise au point (une réponse ponctuelle à un article précis publié le mois précédent dans la même revue), tandis que sur la NBQ, Stefano Fontana replace les quelques mots du Pape dans le contexte de ses « Notes » d’avril 2019.

Et le mot « Dieu » était absent…

Et le mot « Dieu » était absent…

Benoît XVI continue de suivre avec assiduité ce qui se passe dans l’Eglise. En quelques lignes, denses et riches d’implications, écrites dans la revue allemande de théologie « Herder Korrispondenz » (HK), il répond très clairement à ceux qui ont critiqué ses « notes » explosives parues en février dernier sur les abus sexuels dans l’Eglise.

Un guerrier pro-vie à la Maison Blanche

Un guerrier pro-vie à la Maison Blanche

A bientôt trois ans de son élection, « ils » ne lui ont rien épargné, « ils » ont vraiment tout essayé pour le déstabiliser, sans lui accorder aucune trêve. Mais lui continue imperturbablement son chemin. Et il y a un domaine où il tient TOUTES ses promesses, c’est celui de la défense de la vie. Peu importe ses raisons, et tant pis pour les conservateurs grincheux, qui font la fine bouche, en lui prêtant des motivations bassement électoralistes…

Dans l’Eglise, un grand absent: l’homme

Dans l’Eglise, un grand absent: l’homme

L’Eglise n’échappe pas à la féminisation des professions qu’on voit exploser dans tous les domaines d’activité. Quoi qu’on en pense dans la sphère laïque, ici, ce n’est évidemment pas sans arrière-pensée, surtout au moment où le prochain synode sur l’Amazonie se propose d’aborder justement le rôle des femmes: avec comme corollaire (certes, nous dira-t-on, ce n’est pas pour tout de suite) le sacerdoce féminin, au nom de la sacro-sainte parité. AM Valli souligne quant à lui l’existence d’un grand absent: l’homme.

François s’en va-t-en guerre

François s’en va-t-en guerre

Plaidoyer pour le souverainisme et réfutation des propos scandaleux du Pape dans sa dernière interview à la Stampa, où il assimilait les souverainistes d’aujourd’hui aux nazis d’hier. Vigoureux recadrage de Marcello Veneziani

Ingérences: un complot de la droite pour renverser le Pape?

Ingérences: un complot de la droite pour renverser le Pape?

Le « Pape noir » à la célèbre moustache autrement dit le Père Sosa, ne perd décidément pas une occasion de faire parler de lui en lâchant une « petite phrase » immédiatement reprise par les journalistes. Cette fois, c’est au Meeting de Rimini, le traditionnel rendez-vous de Communion et Libération qu’il a honoré sa réputation en relayant une rumeur dans le plus pur style complotiste. Mais il semble qu’il ait juste découvert l’eau chaude, car il n’y a rien de nouveau dans ses « révélations », et c’est l’histoire qui nous l’enseigne.

Le cardinal Pell, victime de l’anticléricalisme

Le cardinal Pell, victime de l’anticléricalisme

C’est un point de vue en apparence différent de celui de don Levi di Gualdo qu’a choisi ce journaliste américain catholique « conservateur », Michael Warren Davis, directeur du site Crisis Magazine. En réalité, ce point de vue ne s’oppose pas à celui du prêtre italien, il le complète et l’explique. Au fond, l’Eglise de Rome, pour se débarrasser de l’encombrant cardinal n’avait qu’à laisser agir ce mouvement massif d’opinion, porté par l’ensemble des médias.

La condamnation du cardinal Pell

La condamnation du cardinal Pell

La justice australienne n’était-elle que le bras armé d’une décision déjà prise derrière les murs du Vatican, sur fond de magouilles financières? Une hypothèse polémique, et qui sent la théorie du complot, diront certains. C’est en tout cas celle avancée par un prêtre italien qui anime un blog très fréquenté, l’Isola di Patmos. On notera que la hiérarchie vaticane a appliqué ici à plein la présomption… de culpabilité. Pourquoi?

Quand le nom de Marie fait écumer de rage les socialistes italiens

Quand le nom de Marie fait écumer de rage les socialistes italiens

Débat surréaliste hier, au Sénat Italien, dans le contexte de la démission du gouvernement Conte: lorsque Salvini sort son chapelet, et ose confier l’Italie au Coeur Immaculé de Marie, des cris de rage s’élèvent des bancs du PD et de 5 Étoiles. Et pendant ce temps là, le P Spadaro exulte.

Chesterton élevé aux autels?

Chesterton élevé aux autels?

Une pétition réclame la béatification du romancier anglais et apologète catholique, connu du grand public pour être le créateur de « Father Brown ». Ce n’est pas nouveau. Mais l’évêque concerné s’y oppose. Un bel article lu sur ACI Stampa, qui donne envie de se (re)plonger dans les enquêtes du prêtre catholique imaginé par G.K. Chesterton.

Catastrophisme climatique (III): mais le climat a toujours changé

Catastrophisme climatique (III): mais le climat a toujours changé

Riccardo Cascioli poursuit sa plongée dans la « folie climatique » qui fait rage actuellement: cette fois, il explore les variations du climat à travers l’histoire de la terre, jusqu’à la plus récente, et constate que la tâche des gourous du réchauffement est facilitée par le fait que nous avons perdu le contact avec la nature.

Quand Benoît XVI jugeait son successeur

Quand Benoît XVI jugeait son successeur

Super Ex, l’invité récurrent du blog de Marco Tosatti, rappelle un passage étonnant du livre d’entretiens avec Peter Seewald, « Dernières conversations » (2016), où le Pape émérite admet être surpris par « sa cordialité, son attention aux autres ». Sur le moment, personne n’y avait prêté attention. Mais trois ans plus tard, les propos de Benoît XVI prennent tous leur sens

Une révolution nommée « Amoris Laetitia »

Une révolution nommée « Amoris Laetitia »

Stefano Fontana, l’auteur du livre de critique argumentée d’ Amoris Laetitia « Esortazione o rivoluzione? » (déjà recensé par AM Valli), est interviewé par La Bussola. Il dénonce un texte volontairement ambigu, qui, malgré sa modeste valeur magistérielle est devenu un dogme, modifiant la doctrine sans avoir l’air d’y toucher