Une visite du 10 août, et les mystères d’une photo percés… Et d’autres très belles photos.

Hier, je suis tombée un peu par hasard (un hasard chanceux!) sur un article de Life Site News (LSN) daté du jour-même, intitulé « Ma récente rencontre avec le Pape Benoît XVI fut l’un des plus grands honneurs de ma vie« . De quoi éveiller ma curiosité. Détail intriguant supplémentaire, parmi les magnifiques photos qui illustrent l’article, l’une publiée récemment par L’Institut vatican Joseph Ratzinger/Benoît XVI, sans autre description que « une autre photo récente de Benoît XVI », et que j’ai reproduite avant hier (cf. …/les-moine-de-heilingenkreuz-chez-benoit-xvi/), la situant par erreur dans le contexte d’une visite des moines de Heilingenkreuz à Mater Ecclesiae.
L’article de LSN donne quelques précisions sur les circonstances dans lesquelles la photo a été prise, mais reste décidément frustrant dans la mesure où il ne fournit aucune précision sur l’auteur, identifié seulement comme « don Elvir Tabakovic, Can.Reg. »
Mystère, donc. D’autant moins aisé à élucider que don Elvir Tabakovic est croate, et que, bien qu’il soit très présent sur internet, la plupart des références que j’ai trouvées sont dans une langue dont j’ignore évidemment tout (bien que dans certains cas, le traducteur automatique donne des résultats à peu près intelligibles).
Heureusement, mes recherches m’ont conduite sur le site d’un quotidien régional bavarois , à un article (remontant à juin 2013) intitulé LES DEUX VIES D’ELVIR TABAKOVIC et en sous-titre:

Il a parcouru le monde et a eu un travail dont beaucoup rêvent. Il n’était jamais complètement satisfait. Elvir Tabakovic aspire aujourd’hui à devenir moine.

On y apprend que jusqu’en 2012, don Elvir a parcouru le monde comme photographe professionnel, et qu’une expérience singulière (un exorcisme, auquel il a assisté) a changé radicalement sa vie: en 2013 (à l’âge de 27 ans), il est entré à l’Abbaye de Paring, un prieuré augustinien dépendant des chanoines réguliers de Windesheim, dans le Land de Bavière et le diocèse de Ratisbonne pour y commencer 7 années de noviciat. Aujourd’hui, il étudie à l’Angelicum, à Rome.

L’article de LSN est sans doute une traduction « automatique » d’un article d’un site croate www.bitno.net: grâce au traducteur automatique et à l’article de LSN, j’ai pu reconstituer à peu près l’histoire de don Elvir et de sa visite à Rome.

Photos Elvir Tabaković
Sur la photo de groupe il est debout à gauche derrière le Saint-Père


Ma récente rencontre avec le Pape émérite Benoît XVI a été l’un des grands honneurs de ma vie.

don Elvir Tabaković
10 août 2019

Nous avons été fous de joie lorsque le secrétaire particulier du Pape Benoît XVI, Mgr Georg Gänswein, nous a gentiment informés que le Pape émérite a accepté notre demande de lui rendre visite et nous a invités pour une audience privée dans sa résidence actuelle au monastère Mater Ecclesiæ dans les jardins du Vatican.

Notre première rencontre avec Mgr Gänswein remonte à un peu plus de trois ans, lorsqu’il a ordonné don Johannes prêtre. C’était sa première ordination sacerdotale comme archevêque. Cette année, il a également ordonné notre nouveau jeune prêtre, don Fabian qui avec son frère [jumeau] don Patrick rend régulièrement visite à Monseigneur Georg Ratzinger, frère du Pape Benoît XVI, à Ratisbonne, et lit à haute voix des livres et des publications que le prélat de 95 ans ne peut lire seul à cause de sa très mauvaise vue [en réalité, je comprend plutôt que c’est don Elvir qui se rendait chez Monseigneur Georg, avec les deux jumeaux]. Après l’une de ces séances de lecture, nous avons fait un portrait photographique de lui, qui est finalement passé entre les mains de son frère, le Pape Benoît XVI, qui l’a encadré et placé sur le mur de son bureau, nous remerciant personnellement par la suite.

Avant que l’audience ne commence, nous avions nos propres idées de ce à quoi ressemblerait la rencontre, mais une fois Sa Sainteté entré dans la pièce, nous avons été impressionnés au-delà de toutes nos attentes par son calme et son apparence noble. Même le simple fait d’être assis si près d’un Pontife romain pendant une demi-heure est une expérience très spéciale en soi que nous n’oublierons jamais.

C’était ce regard bienveillant dans ses yeux qui était si révélateur de sa vie spirituelle profonde. Je n’ai jamais vu autant de paix et de sérénité dans les yeux d’une personne. On pourrait dire qu’il est absolument calme et prêt à rencontrer notre Seigneur Jésus-Christ les yeux dans les yeux avec une conscience tranquille.

Nous avons parlé de divers sujets dans une atmosphère pleine de charité et de respect. Le Pape émérite a écouté avec beaucoup de patience et d’attention chacun d’entre nous. Il parlait un peu bas, mais c’est compréhensible si l’on tient compte de son âge. Néanmoins, intellectuellement, il est toujours aussi perspicace et affuté.

A la fin de l’audience, le Pape Benoît XVI nous a remis des chapelets et des images du 60e anniversaire de son ordination sacerdotale, et nous a donné sa bénédiction. Après avoir quitté le monastère, nous sommes montés à la Grotte de Lourdes dans les jardins du Vatican pour remercier Notre Dame pour cette grâce imméritée.

Mots Clés :
Share This