Mois : décembre 2019


Chrétiens persécutés: le sommet de Budapest

Chrétiens persécutés: le sommet de Budapest

Edward Pentin, apporte d’intéressants compléments à l’article que j’ai publié avant-hier, en particulier le témoignage de l’archevêque de Mossoul (qui nous apprend que l’exemple des chrétiens a conduit à des milliers de conversions), celui, très émouvant, d’un évêque nigérian qui en 2015 a eu la vision d’une épée se transformant en chapelet; la brève mais percutante intervention de la princesse Gloria von Thurn und Taxis. Et une question (qui n’incrimine pas forcément l’administration Trump): où est passé l’argent des américains?

Fin de règne?

Fin de règne?

Marco Tosatti se fait l’écho de rumeurs (c’est important de le préciser) selon lesquelles le Pape pourrait démissionner bientôt. A cet effet, il met en perspective deux événements, dont l’un très récent, la nomination du cardinal Tagle comme préfet de la Congrégation Propaganda Fide, et l’autre à peine plus ancien, et passé relativement inaperçu en son temps, le départ annoncé pour ce mois de décembre du prélat brésilien Fabiàn Pedacchio, secrétaire particulier du Pape depuis son élection

« Laudato si, pétrole non… »

« Laudato si, pétrole non… »

Au moment où se déroule à Madrid la Conférence 2019 sur les changements climatiques (COP 25) – éclipsée en France par les mouvements sociaux, ce qui nous préserve en partie du cirque médiatique! -, notre don Camillo ibérique, le Père Jorge González Guadalix, nous régale d’une de ses roboratives réflexions sur le sujet. Cette fois, c’est une pancarte brandie par des « éco-catho » (inepte, mais hélas emblématique de leur aveuglement puéril) qui est la cible de ses sarcasmes, dont le bon sens nous dit qu’ils ne sont pas injustifiés.

« Je prie pour que Bergoglio renonce à détruire l’Eglise »

« Je prie pour que Bergoglio renonce à détruire l’Eglise »

A l’occasion de la sortie de son dernier livre dont nous avons avons parlé ces jours-ci, « Il dio mercato, la Chiesa e l’anticristo », Antonio Socci a accordé une longue interview à La Verità, dans laquelle il dresse un tableau saisissant des temps « apocalyptiques » que nous vivons, et surtout du pontificat de François. L’article m’a été envoyé par une lectrice abonnée au journal. Ma traduction (à ne pas manquer!!!)

A la défense des chrétiens persécutés

A la défense des chrétiens persécutés

Pour attirer l’attention du monde sur leur condition, en particulier au Moyen-Orient, il ne pas trop compter sur le Pape, puisque pour lui, toutes les religions se valent, et le « prochain », c’est avant tout le lointain. Mais deux leaders de l’Est, plutôt mal vus des « pouvoirs forts », rejoints par l’administration Trump, ne craignent pas de s’exposer, et de s’engager concrètement. Ils s’appellent Vladimir Poutine, et Viktor Orban.

Coup d’arrêt à la béatification de Fulton Sheen (suite)

Coup d’arrêt à la béatification de Fulton Sheen (suite)

Les informations de Lorenzo Bertocchi dans La Verità. Quelqu’un a ressorti à dessein un vieux dossier (JUSTE en ce moment !) accusant l’ex- futur béatifié d’implication dans une affaire d’abus sexuels. Accusation que l’évêque de Preoria, Mgr Jenky réfute formellement, affirmant que Fulton Sheen était « était un modèle exemplaire de conduite chrétienne et un modèle de leadership dans l’Église. »

Pourquoi donc la béatification de Fulton Sheen est-elle reportée?

Pourquoi donc la béatification de Fulton Sheen est-elle reportée?

Le grand prédicateur catholique, responsable de milliers de conversions grâce à ses sermons à la radio et à la télévision n’était peut-être pas suffisamment progressiste pour mériter les honneurs des autels? Extraits d’un de ses plus célèbres sermons, le 26 janvier 1947, où il dresse une espèce de portrait-robot de l’Antéchrist. Un portrait très dérangeant pour certains, peut-être…

Benoît XVI, le dernier rempart contre l’Antéchrist

Benoît XVI, le dernier rempart contre l’Antéchrist

Au-delà des Alpes, le Pape émérite est l’objet d’une notable et constante activité éditoriale, sans parler des multiples Symposium organisés autour de sa pensée. Dommage que cette notoriété ne traverse pas les Alpes. Cette fois, c’est le dernier livre d’Antonio Socci, qui se réclame de son enseignement, dénonçant les dérives de la finance et renvoyant dos à dos le libéralisme et le marxisme (*) La Verità propose en avant-première un chapitre, intitulé « Un no global di nome Ratzinger »

Benoît XVI, la Russie et ses amis orthodoxes

Benoît XVI, la Russie et ses amis orthodoxes

Sortie en Italie d’un livre signé Nico Spuntoni (l’un des chroniqueurs de La NBQ) sur les relations privilégiées que Benoît XVI avait su tisser, avant tout sur le plan spirituel et humain, mais aussi géopolitique, avec le monde orthodoxe (mais aussi la Russie de Poutine), et qui ont culminé avec la rencontre de François avec le Patriarche de Moscou Cyrille le 13 février 2016: un succès tout au bénéfice de l’Eglise, mais dont à l’époque le mérite avait été entièrement attibué au même François. Il est bon qu’un livre tente de rétablir la vérité des faits…

Caritas in veritate, dix ans déjà

Caritas in veritate, dix ans déjà

Le dixième anniversaire de la publication de la grande encyclique sociale de Benoît XVI est l’occasion de rappeler qu’au-delà de la « continuité » que ne manqueront pas de souligner les amis de François, il y a aussi un certain nombre d’enseignements qui ne sont plus dans l’air du temps. Notamment le thème de la vie, fil conducteur de l’encyclique, et le lien étroit avec Humanae Vitae. Les précisions de Stefano Fontana, directeur de l’Observatoire international sur la Doctrine sociale de l’Eglise.

L’UE ressemble de plus en plus à l’URSS

L’UE ressemble de plus en plus à l’URSS

La mort ces jours-ci à Cambridge de Vladimir Bukovski, dissident russe qui consacra toute sa vie à se battre contre le communisme et à dénoncer ses crimes est l’occasion pour Antonio Socci de souligner avec lui les troublantes similitudes qui existent entre l’URSS d’alors et l’Union Européenne d’aujourd’hui. Sans tomber dans la caricature, bien sûr, mais avec lucidité. L’avertissement de ce grand résistant devrait nous aider à réfléchir…

Message de Benoît XVI à la CTI: « Ils » en ont parlé!!

Message de Benoît XVI à la CTI: « Ils » en ont parlé!!

J’ai évoqué hier le silence de tombe qui avait entouré la publication du message de Benoît XVI pour le 50ème anniversaire de la CTI. L’honneur est sauf pour la presse, au moins en Italie, puisque « La Verità » (un quotidien qui porte décidément bien son nom!) lui a consacré une manchette en première page, suivie d’un article important en page intérieure. Mon amie Anna, qui est abonnée, m’a transmis le tout. Traduction.

Le principal ennemi de la gauche

Le principal ennemi de la gauche

Voici la suite de la réflexion que Marcello Veneziani avait commencée en août dernier sur la difficulté d’être de droite aujourd’hui, et que j’avais traduite ici. Le pire ennemi de la gauche, en fait, c’est la réalité. Et elle s’étonne, après cela, d’échouer à convaincre les classes populaires (les vraies!! pas les « quartiers » novlanguesques). Même si l’auteur cite plusieurs figures, passées ou actuelles, de la vie politique italienne pas forcément connues au delà des frontières(*) les propos ont une portée géographiquement bien plus large.

Curieux silence. Ou boycott?

Curieux silence. Ou boycott?

Pratiquement pas un mot dans les médias grand public et dans les blogs sur le dernier message de Benoît XVI, adressé à la Commission Théologique Internationale la semaine dernière. Malgré l’importance des thèmes qu’il aborde (et la rareté de parole de son prestigieux auteur), il est clairement passé en dessous des radars des critiques habituels – mais pas seulement d’eux. Pourquoi?