Jour : 2 décembre 2019


Le principal ennemi de la gauche

Le principal ennemi de la gauche

Voici la suite de la réflexion que Marcello Veneziani avait commencée en août dernier sur la difficulté d’être de droite aujourd’hui, et que j’avais traduite ici. Le pire ennemi de la gauche, en fait, c’est la réalité. Et elle s’étonne, après cela, d’échouer à convaincre les classes populaires (les vraies!! pas les « quartiers » novlanguesques). Même si l’auteur cite plusieurs figures, passées ou actuelles, de la vie politique italienne pas forcément connues au delà des frontières(*) les propos ont une portée géographiquement bien plus large.

Curieux silence. Ou boycott?

Curieux silence. Ou boycott?

Pratiquement pas un mot dans les médias grand public et dans les blogs sur le dernier message de Benoît XVI, adressé à la Commission Théologique Internationale la semaine dernière. Malgré l’importance des thèmes qu’il aborde (et la rareté de parole de son prestigieux auteur), il est clairement passé en dessous des radars des critiques habituels – mais pas seulement d’eux. Pourquoi?