Jour : 17 décembre 2019


La gauche, les rues pleines et les urnes vides

La gauche, les rues pleines et les urnes vides

Antonio Socci revient sur la victoire de Boris Johnson et le oui au Brexit qui va avec. Il raille les pronostics ineptes des médias et dénonce une gauche coupée de la réalité, qui ne parvient pas à traduire dans les urnes sa prétendue capacité à mobiliser « la rue » (enfin, une certaine « rue » promue si ce n’est convoquée par les médias complices). Dernier épisode en date, les « Sardines », c’est-à-dire les anti-gilets jaunes – version transalpine et actualisée des « indignados » du printemps 2011. Toute ressemblance avec la France n’est bien sûr absolument pas fortuite.

Turkson-Sorondo-Paglia

Turkson-Sorondo-Paglia

L’éditorial de Riccardo Cascioli sur la NBQ d’aujourd’hui attire notre attention sur trois hauts prélats (proches de François) qui s’évertuent à ridiculiser l’Eglise. Le premier par ses prises de position écolo-greto-gauchistes, en présentant le message du Pape pour la journée mondiale de la paix, le second par ses ronds de jambe à la Chine, le troisième par ses curieuses exégèses (il a récemment qualifié d’hérétiques ceux qui croient que Judas est en enfer) et ses propos plus qu’ambigus sur le suicide assisté.