après l’annonce de la publication d’un livre-plaidoyer pour le célibat sacerdotal. Le Pape émérite savait évidemment ce qui l’attendait, et il fallait que la situation lui semble suffisamment grave pour qu’il accepte d’associer son nom à celui du cardinal Sarah dans ce qui apparaît forcément comme un « non » à François. Comme je l’annonçais dès hier, la fronde est partie des réseaux sociaux. Dans ce concours de malveillance, la palme d’or revient au biographe-conseiller-ami de François, Austin Ivereigh. Mais l’envoyé spécial de la Croix à Rome, Nicolas Senèze, n’est pas mal non plus. Plus que jamais, il faut prier pour Benoît XVI.

Les rapports sur l’état du pape émérite ces derniers mois concordent: il est conscient pendant à peine une demi-heure à la fois. Pourtant, il a insisté sur la loyauté. S’il donne des opinions qui sapent François, cela signifie qu’il est manipulé par les courtisans sans scrupules habituels



« La Vie » aussi, bien sûr


  • D’autres réactions ICI
Mots Clés :