Selon Marco Tosatti, qui reprend le site catholique La Fede Quotidiana, le document publié par Roberto de Mattei la semaine dernière était bel et bien juste une ébauche, destinée à servir de ballon d’essai. Et il se pourrait bien que dans le document définitif, encore sous embargo mais qui devrait sortir ce mois-ci, il n’y ait aucune mention des viri probati, et même aucune référence au document final du Synode. Effet Benoît XVI/Sarah? ou manœuvre habile? Ou autre chose?


Effacés, les « viri probati« ?

À présent, je suis vraiment curieux de lire l’exhortation apostolique, fruit des travaux du Synode sur l’Amazonie, qui devrait être publiée dans les prochaines semaines. Nous avons sans doute tous lu l’anticipation de Corrispondenza Romana, basée sur des sources très fiables de l’épiscopat, selon laquelle l’Exhortation reprendrait la proposition du document final du Synode, donnant le feu vert à l’ordination sacramentelle de diacres mariés pour pallier à la pénurie de prêtres dans certaines régions de l’Amazonie, éloignées de tout et de tous.

Ainsi se serait accompli le plan établi par le cardinal Hummes, grand porte-drapeau de l’assouplissement du célibat, et soutenu avec des mots, des actes et un financement par l’Eglise allemande, dont le vice-président avait déjà évoqué la possibilité d’adopter le même système « amazonien » pour les villes du Reich.

Mais attention! Immédiatement après, Aciprensa avait partiellement corrigé l’information donnée par Corrispondenza Romana et qui avait rebondi dans le monde entier:

Ce 31 janvier, un média numérique a publié un texte présenté comme faisant partie de l’exhortation apostolique post-synodale du Synode de l’Amazonie selon lequel le célibat sacerdotal serait aboli. Une source fiable au Saint-Siège nous a informés que ce texte n’est pas le document final. ‘Ce qui circule en ce moment est un projet qui a été distribué pour être révisé et commenté au fur et à mesure de l’élaboration du texte final’, a déclaré vendredi à ACI Prensa une source fiable du dicastère de la communication du Vatican.

.

https://www.aciprensa.com/noticias/texto-que-circula-sobre-exhortacion-del-sinodo-de-la-amazonia-no-es-documento-final-39408

Un signe de prudence, dirais-je. Et en fait le cardinal Hummes, dans sa lettre singulière à tous les évêques dans laquelle il demandait de préparer une future présentation du document dans leur diocèse, en utilisant, si possible, quelques Indiens, (je ne plaisante pas, il l’a vraiment écrit…) parle d’un texte en cours de révision… peut-être que tout n’était pas si sûr dans le bateau des Viri Probati qui devait être lancé le long du Rio delle Aamazzoni.

Et hier, La Fede Quotidiana est encore plus catégorique: ni le célibat ni les viri probati ne sont des mots présents dans le document, qui devrait être présenté le 12 février. Mais lisons :

La Fede Quotidiana a eu connaissance d’une circonstance importante sur le prochain document papal concernant l’Amazonie. Et cette circonstance, sujette à des changements de dernière minute, dément ce qui a été récemment rapporté concernant un texte dans lequel il dit oui aux viri probati et au clergé uxorato.
Ceux qui ont vu le texte il y a deux jours (il sera presque certainement présenté le 12 février) ont remarqué qu’aucune mention n’est faite dans le document des deux catégories tant discuté, et qu’il n’y a donc pas d’ouverture officielle.
Une attention particulière doit être accordée au troisième paragraphe du texte dans lequel, avec l’artifice rhétorique de la préterition, le pape dit qu’il ne veut pas se référer au texte post-synodal. Il est bien évident qu’il s’agit de toute façon d’un texte très pénible [/dur à avaler], qui heurte des sensibilités diverses et multiples des deux côtés, dans les camps progressiste et traditionaliste. Probablement, mais ce n’est qu’une hypothèse à vérifier, le récent livre publié par le cardinal Robert Sarah avec la contribution du pape émérite Benoît XVI « Des profondeurs de nos cœurs », qui a suscité tant de controverses, a dû créer quelques problèmes et même de l’embarras. Nous verrons bien. Mais dans l’état actuel des choses, d’après ce que nous avons appris, dans le document, il n’est pas fait mention des deux catégories si souvent évoquées. Sauf modifications et changements ultérieurs ».

.

http://www.lafedequotidiana.it/esclusivo-francesco-non-apre-a-viri-probati-e-sacerdozio-per-sposati/

Intéressant, non? Il ne nous reste qu’à attendre et voir si l’opposition de nombreux évêques et cardinaux, même parmi ceux qui font partie du gouvernement Bergoglio, a réellement provoqué le blocage d’un projet jugé par beaucoup non seulement inutile, mais aussi fondamentalement nuisible.

Maintenant – et nous sommes dans le domaine des hypothèses – si dans le passage du document final à l’exhortation réelle l’hypothèse viri probati était tombée, grâce aussi au livre écrit par Benoît XVI et le cardinal Robert Sarah, cela expliquerait mieux pourquoi les deux auteurs ont été soumis à une quantité sans précédent de brimades de la part des chiens de garde médiatiques de Bergoglio, qui pour l’occasion ont été gardés à jeun quelques jours avant qu’on les libère de leurs chaînes. Mais si la prédiction de La Fede Quotidiana devait vraiment se réaliser, leur sacrifice n’aurait pas été vain…

Mots Clés :