Inutile de chercher à s’informer dans le mainstream, qui se comporte depuis le début de la « pandémie » en supplétif servile du pouvoir. Ils devront peut-être rendre des comptes un jour sur cette terre, mais ne rêvons pas! Heureusement, il y a internet. Voici quelques articles intéressants glanés à l’instant. L’un sur le blog modéré de Maxime Tandonnet (qui cherche à comprendre les motivations du gouvernement et émet à ce sujet une hypothèse qui ne manque pas de finesse); un autre sur le site E&R, « radical » mais très bien informé et très percutant sur le sujet, qui reproduit une interview d’un éminent médecin virologue, le Professeur Claverie, sur l’insoupçonnable chaîne BFM TV (alias Business-Fréquence-Macron!): lequel Claverie n’hésite pas à parler de mensonge d’Etat. Et pour finir, sur Boulevard Voltaire, la réflexion de Christian Vanneste, qui pointe la dérive dictatoriale et le triomphe de la pensée unique, et une très bienvenue « Lettre ouverte aux nouveaux convertis du sanitairement correct », signée d’un médecin. Bonne lecture.

Maxime Tandonnet: la fuite en avant autoritariste de dirigeants paniqués [?]

La vérité est que rien au monde ne permet de justifier ce basculement soudain dans une autre société bafouant la liberté quotidienne, officialisant la discrimination et l’autosurveillance policière. Les contaminations sont certes en hausse mais grâce au vaccin (notamment) diffusé sur une base volontaire, protégeant les personnes âgées et atteintes d’une comorbidité, ni les réanimations ni les décès ne sont en augmentation au regard des statistiques officielles. Dès lors qu’il est admis que le vaccin protège les personnes âgées ou fragiles et que le covid 19 n’est pas mortel pour les autres, la peur panique qui règne en ce moment sur les esprits et entraîne ce vent de folie est sans le moindre espèce de fondement.

.
Les véritables motivations de ce basculement n’apparaissent pas encore clairement aujourd’hui. Rien ne permet d’imaginer une sorte de « complot » planétaire dès lors que la France se singularise dans ce grand naufrage liberticide (à quelques exceptions près [comme le Canada… et l’Italie, note de B&M]). La déraison politique en est sans doute la principale explication. Il faut y voir une fuite en avant autoritariste de la part de dirigeants paniqués à l’idée d’être accusés d’inaction face à la reprise épidémique, un effet paroxystique de la grande dérive narcissique : donner l’illusion de la poigne et la fermeté par des postures intransigeantes. L’obsession de la réélection présidentielle dans moins d’un an n’arrange rien…

.
Mais ce qui est le plus effroyable, bien plus que la dérive d’une poignée de dirigeants de circonstance, c’est l’aveuglement et la servilité qui entourent le naufrage en cours. La pensée unique fait rage dans les médias, au parlement, dans les institutions et les juridictions et même semble-t-il, une partie de l’opinion sous influence. La manière dont la France dite « d’en haut » tourne le dos à la tradition française de liberté et de respect des droits de la personne, s’accommode de cet encasernement de la vie quotidienne sans la moindre raison valable et dans la plus parfaite bonne conscience, puis s’efforce en ce moment de diaboliser ou fasciser le mot de « liberté », est le signe le plus patent de son vertigineux déclin intellectuel. Quant à l’idée folle de sacrifier la liberté au profit d’une sécurité absolue, elle est l’expression même de la lâcheté et de la soumission.
*

Maxime TANDONNET
https://maximetandonnet.wordpress.com/2021/07/25/liberte-liberte-cherie-3/

Professeur Claverie: où est la maladie?

Le Pr. Jean-Michel Claverie

Journaliste 1 : On le sait, les épidémies se multiplient, dans les campings, les boîtes de nuit, c’est inquiétant ? Que faudrait-il faire selon vous et concrètement réellement le pass sanitaire va vraiment freiner ces clusters qui se sont multipliés ?

.
Claverie : Je vais avoir une voix un peu dissidente… dissidente par rapport à la caste politique en général. Les gens qui sont dans la rue ne sont pas tous des gens qui pensent que la Terre est plate, ou qu’ils sont antivax, ou des extrémistes politiques, il y a de vraies bonnes raisons, à la fois éthiques et scientifiques, à trouver que le pass sanitaire est quelque chose qui est à la fois inacceptable et probablement pas très efficace.
D’abord je vous renvoie pour les affaires éthiques à la Défenseure des droits, madame Claire Hédon, qui a émis 10 alertes, parfaitement bien écrites, qui n’ont eu d’ailleurs aucun écho médiatique ni d’ailleurs aucun écho politique. Donc je vous engage à l’interviewer pour qu’elle vous explique pourquoi les mesures actuelles du gouvernement très brutales ne se justifient pas véritablement.
Mais sur le plan scientifique maintenant, qui est mon cas, où est la maladie ? Vous avez encore parlé d’épidémie. On a pour l’instant une épidémie de cas. Alors je vais vous donner un exemple très simple que j’écoutais ce matin sur France Info, excusez-moi, de monsieur Philippe Mortel, qui était directeur de l’Agence régionale de santé de Haute-Corse, qui comme vous le savez est le siège de beaucoup de clusters. Et il commentait sur le cluster de 50 ados dans un centre de vacances et il terminait : « eh bien je suis passé les voir hier, et ils allaient tous très bien ». Et les hôpitaux on lui a demandé comment ça va, « on n’a pas encore de changement »…

.
Alors il faut arrêter avec ces 20 000 cas dont on nous bassine tous les jours, ces 20 000 cas ne sont pas des cas de gens malades, c’est des gens qui ont été testés avec une PCR positive. Or, il y a énormément d’indications, notamment maintenant qui proviennent d’Angleterre, que dans une population qui est vaccinée à peu près comme la nôtre, cette maladie fait extrêmement peu de cas graves ou de gens malades !

.
Journaliste 2 : Jean-Michel Claverie, comment est-ce qu’on explique dans ce cas-là que le Professeur Delfraissy alerte sur…

.
Claverie : Je ne sais pas !

.
Journaliste 2 :le prochain variant et une quatrième vague à l’hôpital qui inquiètent les autorités scientifiques ?

.
Claverie : Alors là il y a un mensonge d’État, je ne comprends pas…

*

(transcription E&R https://www.egaliteetreconciliation.fr/Jean-Michel-Claverie-de-la-Societe-francaise-de-virologie-denonce-un-mensonge-d-Etat-64940.html)

Christian Vanneste: le triomphe de la pensée unique

(…) De là à penser que le grossissement du danger, l’amplification et la réanimation périodique de la peur ne sont pas tout à fait innocents mais procèdent d’une volonté délibérée d’utiliser le virus à des fins politiques, il n’y a qu’un pas. Le Président a retrouvé la maîtrise des horloges : c’est lui qui décide des ouvertures et des fermetures, des libertés et des interdits, et qui le fait pour le bien de tous qu’il est seul à connaître. Le troupeau, entrevoyant au bout du tunnel « covidien » les vertes prairies de l’alpage, applaudit en l’occurrence plus la prairie que le berger, mais sans vraiment percevoir sous quel régime il est en train de passer.

.
La tendance dictatoriale est donc évidente, et le fait qu’elle soit approuvée n’y change rien. En revanche, peut-on parler de totalitarisme? Dans la gestion de la terreur virale, comme dans celle de l’angoisse climatique, il y a un élément qui, lui, devrait éveiller nos craintes : le triomphe de la pensée unique, certifiée par la science. Ceux qui nient le réchauffement climatique, ceux qui doutent du vaccin, ceux qui pensent qu’il y a d’autres solutions, ceux qui rappellent l’inviolabilité constitutionnelle des corps, ceux qui défendent la liberté contre la contrainte même apparemment bienfaisante doivent se taire !

*

https://www.bvoltaire.fr/alors-dictature-ou-totalitarisme/

La Lettre ouverte du Dr Jean-Michel Pradel aux « convertis » au sanitairement correct: « Ne soyez pas les idiots utiles du système »

Je pense que pour un gouvernement en errance à la fois idéologique et technique, le Covid est devenu un outil extraordinaire de reprise en main de la situation, en jouant sur la terreur de la maladie, pour apparaître en sauveur des corps, à défaut des âmes.

.
Je crois qu’il nous engage dans le scientisme où, par une extraordinaire hubris, le fait scientifique invérifié est « saisi » comme une révélation divine qui vient régir nos comportements et nos vies.
(…)
Par cette adhésion, vous risquez non seulement bien sûr de vous fourvoyer, mais de mettre à mal tout l’édifice conceptuel que vous avez patiemment élaboré et sur la base duquel tant de gens ont repris espoir. En d’autres termes, je crains que vous ne jouiez le rôle trotskiste peu enviable d’idiots utiles des transformations profondes dans lesquelles la gouvernance actuelle nous aspire.
Je voudrais vous rappeler une règle d’or que vous connaissez bien sûr parfaitement en tout autre domaine, à savoir que des contre-vérités répétées 200 fois ne deviennent pas des vérités. Les aspects techniques de la médecine, associés à la peur de la maladie, rendent très vulnérables aux discours répétitifs des Diafoirus de plateau. Gardez intact, je vous en supplie, votre doute critique.

*

Jean-Michel Pradel
https://www.bvoltaire.fr/lettre-ouverte-aux-nouveaux-convertis-du-sanitairement-correct/
Mots Clés : ,
Share This