Étiquette : Tagle


Le favori du Pape

Le favori du Pape

Par un « rescrit » en date du 1er mai, le Pape vient d’intégrer le cardinal Tagle dans l’ordre des cardinaux-évêques. Un geste certes symbolique, mais lourd de signification. Les explications d’AM Valli

Tagle: le candidat parfait des héritiers de St Gall

Tagle: le candidat parfait des héritiers de St Gall

Super Ex, l’invité récurrent de Marco Tosatti analyse le mécanisme de toute révolution (celles de 1789 et de 1917 sont les cas d’école, et la révolution bergoglienne n’échappe pas à la règle): une succession d’avancées et de pas en arrière. Après François, qui a fini par lasser tout le monde, il faut quelqu’un qui, tout en portant les mêmes idées et donc ne rompant pas la dynamique, soit son antithèse humaine: Tagle est sympathique, cultivé, bon théologien. Et, ce qui ne gâche rien « propre », càd éclaboussé par aucun scandale. Est-ce suffisant pour voir en lui le prochain Pape?

Tagle: le nouveau visage (ou la fin) de la Mission

Tagle: le nouveau visage (ou la fin) de la Mission

Au delà des hypothèses faites ici ou là sur la signification de la nomination du cardinal Tagle en termes de course à la papauté, dans l’hypothèse d’un conclave proche, Cristina Siccardi essaie de comprendre l’esprit dans lequel il assumera ses nouvelles fonctions. Elle dresse à cet effet un historique du dicastère Propaganda Fide dont il va prendre la direction et brosse, à grands traits, un portrait du soi-disant « papabile », successeur adoubé par François.

L’éviction du bon serviteur

L’éviction du bon serviteur

Le cardinal Filoni, préfet de la Congrégation Propanganda Fide doit s’effacer pour laisser la place au « favori » du pape, le cardinal Tagle, anticipant de deux ans sans motif réel la remise obligée de la démission pour limite d’âge. C’est une nouvelle manifestation du ‘fait du prince’, et cela au moment où le microcosme vatican bruit de rumeurs de succession, dans la perspective d’un prochain conclave (*). Les interrogations de Marco Tosatti.

L’ascension de Luis Antonio Tagle

L’ascension de Luis Antonio Tagle

Giuseppe Nardi décrypte la signification de la nomination du « jeune » cardinal primat de Manille, théologien reconnu mais surtout représentant éminent de la dite « école de Bologne » qui interprète Vatican II selon une herméneutique diamétralement opposée à la « réforme dans la continuité » chère à Benoît XVI (qui l’a fait cardinal!) à la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples et sa promotion cette fois « officielle » comme papabile pour le prochain conclave et même successeur adoubé de François.

Fin de règne?

Fin de règne?

Marco Tosatti se fait l’écho de rumeurs (c’est important de le préciser) selon lesquelles le Pape pourrait démissionner bientôt. A cet effet, il met en perspective deux événements, dont l’un très récent, la nomination du cardinal Tagle comme préfet de la Congrégation Propaganda Fide, et l’autre à peine plus ancien, et passé relativement inaperçu en son temps, le départ annoncé pour ce mois de décembre du prélat brésilien Fabiàn Pedacchio, secrétaire particulier du Pape depuis son élection