La grande nouvelle dont bruit actuellement le monde traditionaliste est la décision du Pape d’exonérer la Fraternité Saint-Pierre de l’application de Traditionis Custodes. Bonne nouvelle, sans doute, mais qui souligne encore une fois l’incohérence (nous disions hier: l’étrangeté) de la gouvernance papale. A propos de Jean-Paul II, les Italiens ironisaient avec une belle expression imagée: il donne «un colpo al cerchio, un colpo alla botte» [en français, nous dirions « il ménage la chèvre et le chou »]. Mais ici, un pas a été franchi. A part cela, il y a un autre mystère, digne d’Agata Christie: où est passé le décret? Le Pape se livrerait-il à des tours de magie? Un site aussi insoupçonnable que Il Sismografo, commence à se poser des questions

Les abbés Benoît Paul-Joseph (à gauche) et Vincent Ribeton (à droite) avec le Pape François – © Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre

Après les Motu proprio à jet continu, un nouveau type de document pontifical fait son apparition : le décret fantôme

Il Sismografo, l’agrégateur de nouvelles para-vatican dirigé par Luis Badilla a publié aujourd’hui, 22 février 2022, une courte note intitulée « Le mystère du décret qui dispense de l’obligation de respecter la Traditionis custodes« , en référence au Communiqué officiel et au Décret du Pape François, publiés hier par la Fraternité sacerdotale Saint-Pierre.

Avec le communiqué officiel d’hier, la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre informe que le pape François, le vendredi 4 février 2022, lors d’une audience avec deux membres de la Fraternité, suite à une lettre de leur part datée du 28 décembre 2021 (à laquelle ils ont reçu une réponse le lendemain), « a précisé que les Instituts tels que la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre ne sont pas concernés par les dispositions générales du Motu proprio « Traditionis custodes », puisque l’utilisation des livres liturgiques anciens est à l’origine de leur existence et est prévue dans leurs constitutions ». En outre, le communiqué indique : « Par la suite, le Saint-Père a émis un décret signé de sa main et daté du 11 février, jour de la consécration solennelle de la Fraternité au Cœur Immaculé de Marie, par lequel il confirme, pour les membres de la Fraternité, le droit d’utiliser les livres liturgiques en vigueur en 1962, à savoir : le Missel, le Rituel, le Pontifical et le Bréviaire Romain ».

Il Sismografo note que le bureau de presse du Saint-Siège n’a pas fait état du décret papal, pas plus que Vatican News ou L’Osservatore Romano. Tout le monde est silencieux.

Le fait est que le décret par lequel le Pape a exonéré la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre de l’obligation d’appliquer et de respecter le Motu proprio « Traditionis custodes » est une nouvelle qui n’a été diffusée que par la Fraternité. Nous pensons qu’il s’agit d’une communauté de personnes très sérieuses et responsables, et nous prenons donc pour acquis l’annonce de l’existence, avec signature et sceau papal, de ce décret, qui est si confidentiel qu’il semble presque « clandestin ». Nous ne disposons que de la transcription du texte original en latin [et en espagnol] et de quelques traductions de travail dans d’autres langues.

.

Nouvelle figure juridique singulière ? Nous l’ignorons. Il es dit que le Pontife a parlé au pluriel dans le cas des Instituts ex-Ecclesia Dei et cela pourrait nous amener à penser à d’autres décrets similaires. Nous avons effectué des recherches dans les archives du site vatican.va et n’avons trouvé aucune trace de ce document très important pour l’ensemble de l’Église.

Il Sismografo conclut :

« Jusqu’à présent, cependant, personne n’a pu voir au moins une copie autorisée du document ».

En attendant que le « Décret Fantôme » sorte de l’état d’ectoplasme et se matérialise, nous avons eu plus de détails sur l’Audience accordée par le Pape à la FSSP grâce à une interview que l’abbé Benoit Paul-Joseph, le Supérieur du District de France de la FSSP, a accordée à Anne Le Pape pour le quotidien français Présent et reprise par le site Le Forum Catholique [ICI].

Mots Clés :
Share This