L’article de la Vie est relayé par Il Sismografo, où je l’ai trouvé. Ce n’est pas nouveau, il avait déjà fait le même coup à Strasbourg – qui, dans l’étrange géographie bergoglienne n’est pas la France, mais l’UE, tout comme Marseille n’est pas la France (peut-être qu’il n’a pas tort…), mais la capitale de la Méditerranée. Le Pape avait annoncé récemment (sans doute dans une de ses multiples interviews, je ne sais plus laquelle) son projet de visite dans la cité phocéenne. Dès l’annonce, ses intentions étaient claires comme de l’eau de roche, et La Vie le confirme aujourd’hui:

À Marseille, c’est la Méditerranée que François compte arpenter cette fois, puisque son projet est de se rendre à une rencontre d’évêques de la zone qui pourrait se tenir dans la métropole en 2023, dans la droite ligne de celles qui ont déjà eu lieu à Bari en 2020 et à Florence en 2022. Au programme : échange d’expériences et d’idées autour du dialogue interreligieux et notamment avec les musulmans, du défi migratoire, et de la vie des chrétiens en situation de minorité. Les évêques d’Afrique du Nord se sont déjà réunis à Marseille du 10 au 15 janvier pour préparer ce possible rendez-vous et réfléchir « sur le sentiment d’appartenance commune à un même bassin civilisationnel », relate le media officiel du Saint-Siège, Vatican news.

*

Marie-Lucile Kubacki, La Vie, 20/1/2023

Pourquoi pas, après tout? Le dialogue avec les lointains est une démarche louable, même Benoît XVI l’a pratiqué, s’il ne se limite pas à diluer le christianisme dans un vague melting-pot de religions indifférenciées, toutes fondues dans le grand creuset du mondialisme.

A suivre… (sans trop d’illusions)

Mots Clés :
Share This