Il a disparu des radars des médias depuis longtemps, et il faut se rendre sur la page twitter de l’IHU, ou sa chaîne youtube, pour avoir de ses nouvelles. Ou, curieusement, sur un blog italien (celui de Marco Tosatti): mais nul n’est prophète en son pays. En fait, son absence ne fait que confirmer ce que nous savons déjà, c’est qu’il dérange, parce que même ses détracteurs savent qu’il a raison, et il ne faudrait pas que cela se sache trop, surtout à la veille d’une échéance électorale où le covid, avec tous ses corollaires sur nos libertés, pourtant sujet majeur, LE sujet, dirait-on, est totalement exclu du débat et soigneusement occulté par TOUS les candidats.

L’article qui suit date du 1er février dernier. Donc avant que la crise ukrainienne n’occupe les médias H24.

Plus que jamais à contre-courant, le Professeur Didier Raoult, Directeur de l’IHU Méditerranée Infection, analyse l’effet du vaccin sur l’épidémie de Covid.

Pour lui, « nous sommes sortis de la science pour entrer dans la croyance ».

« Aujourd’hui, nous en sommes quasiment 10 milliards de vaccins inoculés dans le monde. Or, il n’y a jamais eu autant de cas (de personnes infectées). En France, qui détient le record du nombre de vaccinés juste derrière les États-Unis, la situation est exactement la même. Ce qui est extrêmement étrange et intéressant, c’est la volonté de vouloir augmenter la couverture vaccinale pour un vaccin dont on a la preuve sous les yeux qu’il ne marche absolument pas.

Il n’y a aucun intérêt à vacciner les personnes qui ne sont pas à risque puisque l’épidémie flambe de plus en plus quand on vaccine. J’ai eu l’occasion de le dire : nous sommes sortis de la science. C’est de la croyance, de la religion, mais ce n’est plus du tout de la science. Cela a été très bien défini par Karl Popper, qui fut le premier historien et analyste des sciences du 20e siècle. Il disait que si vous ne pouvez pas accepter que votre théorie scientifique est fausse, c’est que vous êtes sorti de la science et vous y croyez quoi qu’il arrive. Vous commencez à avoir des comportements religieux et non plus scientifiques.

Le vaccin n’est plus connecté à la réalité. En effet, on ne peut pas dire qu’il arrête l’épidémie ou qu’il présente un intérêt pour les gens n’ayant pas de facteurs de risques. Vis-à-vis de cela, le ton monte et devient de plus en plus agressif. Certains disent même : on ne va plus soigner les gens qui ne sont pas vaccinés ! Donc, on ne soigne plus les gens qui fument et qui ont un cancer du poumon ? On ne soigne plus les gens qui boivent et qui ont des cancers digestifs ? Vous vous rendez compte jusqu’où on peut aller ? Que des gens qui occupent de hautes fonctions administratives puissent proposer de ne plus soigner les gens qui ne leur obéissent pas ? Il y a maintenant des études qui montrent que 50 % des démocrates aux États-Unis et 30 % en Angleterre sont d’accord pour que l’on enferme les personnes non vaccinées !

(…)

Un non vacciné ne représente pas un danger particulier puisqu’ici la proportion de personnes positives est aussi important chez les vaccinés que chez les non-vaccinés. Avec des données de cette nature, vous ne pouvez quand même pas mettre les gens en camp de concentration ou les enfermer chez eux parce qu’ils ne vous obéissent pas ! Sinon, vous tombez dans des choses qui rappellent une partie de la deuxième guerre mondiale. Quand on veut que les gens obéissent, cela s’appelle le totalitarisme. »

Adam Richard – 01/02/2022


L’intégralité de l’intervention du professeur Didier Raoult est à retrouver sur la chaine Youtube de l’IHU Méditerranée-Infection

À LIRE AUSSI : DIDIER RAOULT : « MÊME BILL GATES A FINI PAR ADMETTRE QUE LE VACCIN ÉTAIT UN ÉCHEC »

Mots Clés : ,,
Share This