ou comment François ébranle méthodiquement tous les piliers du Magistère. L’accueil des homosexuels, ou plutôt l’idéologie LGBTiste est devenu [avec l’ « urgence climatique »] la préoccupation majeure de son pontificat, et le jésuite militant James Martin est son « consultant » attitré sur le sujet, objet de toute sa sollicitude. Certes, François a laissé formellement intacte la doctrine morale catholique sur l’homosexualité, mais il a utilisé sa stratégie habituelle: créer des faits accomplis, mais ne pas en parler. Article de Giuseppe Nardi.


Giuseppe Nardi
katholisches.info/2022/08/04/die-homo-agenda-als-prioritaet-des-pontifikats

Und täglich grüßt das Murmeltier? [titre allemand d’un film – en français « Un jour sans fin« . L’idée fait référence à quelque chose qui se répète constamment] C’est ainsi que l’on pourrait qualifier l’agenda majeur de l’Eglise en matière d’homosexualité. Le pape François a de nouveau écrit au père jésuite James Martin pour soutenir son activisme en faveur du mouvement homosexuel. En mai dernier, le jésuite américain avait déjà reçu un courrier du pape.

La liste des gestes par lesquels le pape François reconnaît l’homosexualité et la rend acceptable au sein de l’Église et de la société dans son ensemble est déjà si longue qu’une présentation exhaustive sortirait complètement du cadre. Bien que François ait laissé formellement intacte la doctrine morale catholique sur l’homosexualité, il en a modifié de manière évidente l’orientation générale. La stratégie utilisée à cette occasion est sous les yeux de tous : créer des faits accomplis, mais ne pas en parler.

Une fois de plus, c’est le destinataire lui-même qui a rendu publique, avec joie, la nouvelle d’avoir reçu un courrier du pape. Depuis 2017, le jésuite américain James Martin est le visage le plus connu de l’agenda homosexuel de l’Eglise.

Il est avéré que les démarches du pape François pour la reconnaissance de l’homosexualité remontent à juillet 2013. Cette cause figure donc en bonne place dans le programme de l’actuel pontificat. Le père James Martin a été appelé par François comme consultant auprès de la Curie romaine et a été chargé pour la première fois d’élaborer et de coordonner un programme spécifique pour les homosexuels lors de la Rencontre mondiale des familles de 2018 à Dublin. Cependant, c’est le pape François qui avait déjà envoyé plusieurs signaux homophiles autour de la Rencontre mondiale des familles 2015 à Philadelphie, en recevant un couple gay, mais en se désolidarisant de Kim Davis [la greffière du Kentucky, détenue après avoir refusé d’enregistrer des unions homosexuelles, en septembre 2015], qui avait refusé de célébrer des mariages gays et avait été emprisonnée pour cela, mais en laissant une star homosexuelle s’exprimer sur la scène papale au Madison Square Garden. On ne trouve aucune trace d’une aide pastorale pour les personnes concernées afin qu’elles se libèrent à nouveau de l’homosexualité dans laquelle elles se sont embourbées. L’objectif est tout autre.

Il n’est pas non plus tout à fait exact que François n’ait pas jusqu’à présent touché à la doctrine de l’Eglise. Dans l’exhortation post-synodale controversée Amoris laetitia, il a aussi ouvert la porte à l’homosexualité en ce qui concerne l’accès à la communion – de manière cachée, à peine remarquée, tout à fait le style de François.

Ce n’est qu’en mai dernier que le père James Martin avait pu publier une lettre de François, à l’époque également écrite de la main du pape. Dans cette lettre, le chef de l’Eglise déclarait qu’ « une Eglise ‘sélective’ est une secte ». Ces mots, adressés à un acteur central de l’agenda homosexuel de l’Eglise, étaient une nouvelle invitation à reconnaître l’homosexualité. François s’écarte des lois d’airain de l’Eglise, qui reflètent sa sagesse et sa connaissance de l’homme : Le péché est ignoré et on dit au pécheur qu’il n’en est pas un. La dimension du péché est exclue et l’accent est mis sur la « discrimination ». Le mouvement homosexuel et, dans l’ensemble, le large spectre de gauche des mouvements dits « émancipateurs » ne font pas autrement.

La nouvelle lettre papale a été publiée par le père James Martin le 2 août sur le site Internet de son organisation homosexuelle Outreach. Le jésuite a fait précéder la publication d’un court préambule :

« Quelques semaines après la conférence LGBTQ d’Outreach à la Fordham University les 24 et 25 juin, nous avons envoyé au pape François une copie de la brochure de la conférence, ainsi qu’une lettre décrivant les événements de la conférence, en particulier les tables rondes entre personnes de points de vue différents. Ce matin, à notre grande surprise, nous avons reçu cette aimable lettre de réponse datée du 20 juillet, que vous pouvez voir ci-dessous. Nous sommes reconnaissants au Saint-Père pour ses encouragements et ses prières ».

Et voici le texte de la lettre du pape François :

Vatican, 20 juillet 2022

.

Cher frère !

Merci beaucoup pour la lettre que vous m’avez envoyée il y a quelques semaines avec la brochure « Outreach 2022 ». Je vous félicite d’avoir pu assister personnellement à l’événement de cette année.

.

Je suis conscient que le plus précieux n’est pas ce qui apparaît dans les brochures et les photos, mais ce qui se passe lors des rencontres en personne. En fait, la pandémie nous a poussés à chercher des alternatives pour combler le vide. Elle nous a également appris que certaines choses sont irremplaçables, notamment la possibilité de se voir « face à face », même avec ceux qui pensent différemment ou dont les différences semblent nous séparer, voire nous opposer. En surmontant ces barrières, nous nous rendons compte qu’il y a plus de choses qui nous unissent que de choses qui nous séparent.

.

Je vous encourage à continuer à travailler à la culture de la rencontre, qui réduit les distances et nous enrichit de nos différences, comme l’a fait Jésus en se rapprochant de tous.

.

Je vous assure de mes prières pour vous. Ne cessez pas de prier pour moi. Que Jésus vous bénisse et que la Sainte Vierge veille sur vous.

.

Avec mes salutations fraternelles,

.
François


Révérend James MARTIN SJ
America House Jesuit Community
New York

Mots Clés :
Share This