Catégorie : Actualités


Une Eglise de plus en plus alignée sur l’ONU

Une Eglise de plus en plus alignée sur l’ONU

George Neumayr est un américain, contributeur régulier de ‘The American Spectator’. Il est aussi l’auteur d’un livre très critique sur François, intitulé « The Political Pope » [1]. Il était à Rome ces jours-ci pour couvrir le Synode, spectateur sévère d’un « Vatican sous occupation ennemie » otage d’une idéologie délétère qui n’est pas sans rapport avec la pourriture qui défigure la ville éternelle.

Synode parallèle: rites tribaux à l’église

Synode parallèle: rites tribaux à l’église

Ceux qui suivent le Synode ont été les témoins (consternés ou enthousiastes, selon les cas) des rites païens délirants (*) qui se sont déroulés la semaine dernière à l’ombre de la Coupole, dans le cadre du Synode pour l’Amazonie – dans les jardins du Vatican, puis dans la Basilique Saint Pierre, en présence du Pape. Dernier épisode, une « messe » sacrilège célébrée dans une église à deux pas du Vatican, EN PRÉSENCE D’UN CARDINAL (Czerny)!! Récits sur « la Bussola ».

Nobel de littérature: et pourquoi pas un prix Ikea?

Nobel de littérature: et pourquoi pas un prix Ikea?

Cette année encore, les lauréats (ils sont deux) du Prix Nobel de littérature n’échappent pas à la caricature politiquement correcte, féminisme et/ou tiersmondisme, qui est sa marque de fabrique. Réflexion « virile » (gros mots d’origine!) de Marcello Veneziani, entre sarcasme et provocation. Il a relu la liste des primés depuis 1901, pour y relever non pas ceux qui y figurent, mais ceux qui n’y sont pas. Et sa conclusion (adressée au jury suédois) est sans appel: décernez un prix Ikea, au moins, là, vous êtes compétents.

« Motus in fine velocior »

« Motus in fine velocior »

Cet article de Roberto de Mattei (que le blog Rorate Caeli a eu la bonne idée de reproposer ces jours-ci) a été écrit le 11 février 2014, un an jour pour jour après l’annonce de la renonciation de Benoît XVI. Triste anniversaire, donc. Depuis lors, les intuitions de l’historien italien se sont trouvées confirmées, ses avertissements dramatiques n’ont rien perdu de leur bien-fondé, et le mouvement s’est encore emballé, avec le synode en cours. Ce qui revient à dire que l’article n’a pas pris une ride. Jusqu’où va-t-on aller?

François-Scalfari: une relation de symbiose

François-Scalfari: une relation de symbiose

1 Peter 5 poursuit sa réflexion sur l’interview « explosive » où François aurait reconnu la non-divinité de Jésus. La relation répétée avec le vieux journaliste athée ne doit rien au hasard et sert au pape à faire passer sans risque ses idées les plus radicales, laissant au besoin à d’autres le soin de les démentir. Et surtout, il n’y aura aucune suite (comme d’habitude…).

Le cardinal Hummes, grand maître d’oeuvre du Synode

Le cardinal Hummes, grand maître d’oeuvre du Synode

Il est « L’Homme de confiance » de François – qui l’en a nommé rapporteur général -, ce que le cardinal Kasper a été pour les Synodes sur la famille. Roberto de Mattei brosse le portrait de l’un des agents les plus actifs – et les plus influents – de la tentative de destruction de l’Eglise à laquelle nous assistons en ces jours.

La nuit de L’Église

La nuit de L’Église

Une profonde réflexion qui prolonge les propos (surprenants) tenus par le cardinal Sarah dans le Corriere della Sera, en lien avec la photo nocturne de la Place Saint-Pierre illuminée, contrastant avec le Palais apostolique plongé dans les ténèbres, métaphore de l’Eglise comme « un grand navire sans timonier, sans gouvernement, dans l’obscurité de la nuit romaine » (article mis à jour).

Ciao’ Giuseppe: un coup de fil très éclairant

Ciao’ Giuseppe: un coup de fil très éclairant

Un entretien téléphonique informel entre AM Valli, et Giuseppe Rusconi (accrédité à la Salle de presse et qui suit à la première personne les travaux du Synode): il y est question de son intervention qui a contraint les pères synodaux à se pencher sur le fait crû de l’infanticide pratiqué par des tribus amazoniennes; de la pensée unique (ou la dictature intellectuelle de la gauche) dans l’Eglise; des cérémonies sacrilèges en ouverture du synode et du conformisme-carriérisme dans l’Eglise et dans les médias…

Humour: Lettres de Rome sur le Synode

Humour: Lettres de Rome sur le Synode

(du Forum catholique) On a si peu l’occasion de rire, et là, franchement, c’est à se rouler par terre. Donc à ne pas manquer, et à archiver. Pour le moment, il y a deux lettres:

Décidément, l’Amazonie est loin d’être le paradis tant vanté…

Décidément, l’Amazonie est loin d’être le paradis tant vanté…

Certaines tribus indigènes pratiquent encore l’infanticide, bien que le cardinal péruvien Barreto (un jésuite), vice président du fameux REPAM et président-délégué du Synode ait renâclé à l’admettre. Entre-temps, un article opposé au projet de loi brésilien contre l’infanticide des indigènes a mystérieusement disparu d’un site lié à la conférence épiscopale brésilienne. Enfin, pas complètement: il a laissé des traces… gênantes. Les explications détaillées de Giuseppe Rusconi, qui couvre le Synode comme vaticaniste (et qui a transmis ses infos à Sandro Magister).

La bombe de Scalfari

La bombe de Scalfari

Steve Skojek, sur 1Peter5, a eu accès à l’éditorial de La Repubblica à l’origine du scandale, et propose une traduction du passage incriminé. Il rappelle par ailleurs le schéma auquel nous sommes désormais habitués à partir d’épisodes précédents: lancement de la bombe, démenti/non-démenti du Saint-Siège, silence du Pape, inertie des fidèles. Et pour finir, la bombe fait pschitt…

Un nouveau type de schisme

Un nouveau type de schisme

Le Père Thomas Weinandy, OFM (capucin) , éminent théologien et membre de la CTI (démis manu militari en novembre 2017 de la Conférence épiscopale des Etats-Unis pour avoir écrit une lettre critique à François) [*], redoute ce qu’il appelle un « schisme papal interne », avec le Pape chef d’une église schismatique dans tous les sens du terme, mais entendue comme nouveau paradigme de la future Eglise.

Interview à Scalfari et dérapage papal: l’imprudence de trop?

Interview à Scalfari et dérapage papal: l’imprudence de trop?

Riccardo Cascioli revient sur les déclarations inouïes que Scalfari attribue au Pape, sur la divinité de Jésus. Il le fait en attribuant – du moins en apparence – la « faute » aux communicants du Vatican. Une excuse inacceptable. Ce n’est pas comme si le Pape lui-même était bâillonné. Lui qui a l’interview si facile, rien ne l’empêche de faire en personne et de vive voix une mise au point, sur un sujet aussi grave. Je crois au contraire que c’est le Pape lui-même qui, grisé par sa « popularité » a commis l’imprudence de trop, qui pourrait lui valoir une accusation formelle d’hérésie, avec les conséquences qui en découlent.

Scalfari a encore frappé

Scalfari a encore frappé

Le dinosaure de la Repubblica rapporte des confidences ahurissantes que lui aurait faites François: selon lui, le Pape « conçoit le Christ comme Jésus de Nazareth, homme et non Dieu incarné ». Même si le conditionnel reste de rigueur, cette énormité mérite autre chose que le démenti maigrichon du directeur de la salle de presse – par ailleurs, bien embarrassé.

L’Amazonie n’est pas un Eden, bien au contraire

L’Amazonie n’est pas un Eden, bien au contraire

Le 5 octobre, la veille du jour où s’ouvrait le Synode pour l’Amazonie, se tenait à Rome un Symposium consacré à l’évènement, intitulé « La vérité sur l’Amazonie », organisé par l’Institut Plino Correa de Oliveira. Giuseppe Rusconi y assistait, et il en fait une synthèse sur son blog. Parmi les contributions, celle de Roberto de Mattei.

Cardinal Sarah (suite)

Cardinal Sarah (suite)

L’Abbé Barthe a la gentillesse de m’envoyer sa traduction complète de l’interview du Corriere, dans laquelle il y a surtout « du très bon », mais aussi « du très agaçant ». Quoi qu’il en soit, il est juste de lire la totalité de l’interview…

Cardinal Sarah

Cardinal Sarah

Dans une interview au Corriere della Sera, « le cardinal aimé des opposants à François » affirme qu’il n’y a aucune opposition entre Benoît XVI et François, « comme chacun a pu le constater au cours de ces années » (*). Ah bon? Marco Tosatti a reçu une lettre d’un lecteur , dont on peut partager la perplexité.

Synode: historique, enjeux, perspectives, par Antonio Ureta

Synode: historique, enjeux, perspectives, par Antonio Ureta

Longue et passionnante interview par Giuseppe Rusconi (« Rosso Porpora ») de « l’intellectuel catholique chilien conservateur sur les origines, le développement, la concrétisation de l’idée d’un Synode pour l’Amazonie ». Le tout sur le ton familier de la conversation, donc très agréable à lire.